Deux articles Mediapart à propos du référundum à venir

Notre-Dame-des-Landes – l’impartialité du débat public est mise en cause

Notre-Dame-des-Landes – les drôles de lacunes du site de la campagne

 

 

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

 

2048x1536-fit_occupants-montes-toit-salle-cite-rennes

1er mai 2016, à Rennes, la maison du peuple retrouve de la vitalité !

 

Mobilisation pour le procès de Grégoire, mercredi 4 mai 2016 à Rennes

Rendez-vous à 14h, place du Parlement !

Des réunions d’informations se multiplient depuis quelques mois, à l’initiative d’opposants anti-aéroport et d’habitants de la zad, pour faire un état des lieux de la lutte à un public le plus large possible. Vendredi 8 avril dans la nuit, à Lons-le-saunier juste après une de ces réunions publiques, alors que lui et trois autres intervenants quittaient la ville, Grégoire s’est fait arrêter.

Grégoire est arrivé sur la zad il y a deux ans, à l’été 2014, suite à un procès où il venait d’écoper de 18 mois de prison dont douze ferme suite à la manifestation du 22 février 2014. Il s’est soustrait à la décision de justice prononcée avec mandat de dépôt après à un procès construit sans preuves et sur les simples allégations des renseignements généraux. Il a rejoint la zad pour y vivre pleinement et participer aux diverses activités sur place. Il a fait appel, et depuis lors un mandat d’arrêt courrait contre lui.

Dans ces deux dernières années la répression à continué à frapper différentes composantes de la lutte de diverses manières : procèdure d’expulsion et menaces d’amendes contres les paysans et habitants historiques, saisies de véhicules et tracteurs suite à des actions de solidarités, fichage et intimidations sur les opposants… Toutes ces tentatives cherchent à nous diviser et à laisser certains d’entre nous seul face à la justice. Que l’on soit un paysan, un habitant de la zad ou un militant, les attaques en justice individualisées sont des attaques contre le mouvement. Nous ne lâcherons pas les personnes visées !

Nous appelons à se rendre au procès de Grégoire le 4 mai à Rennes à 14h Place du Parlement.

PDF Tract Comité zad Rennes


&

Samedi 26 mars, une table d’information et un repas ont été organisés place st michel pendant le marché.  Malgré la pluie, de nombreux collectifs ont répondu à l’invitation. Ça a été l’occasion de nous croiser et de rendre visible le comité ZAD lors de cette journée d’actions décentralisées et de marquer la jonction entre la lutte contre l’aéroport et le mouvement contre la loi travail. (voir toutes les actions ici : http://zad.nadir.org/spip.php?article3710)
Nous avons notamment parlé de la journée de mobilisation du 31 mars et des procès à venir.

– La 31 sera une grosse date étant donné que la grève est appelée massivement par les syndicats. Ce sera une journée charnière pour savoir si les étudiants et les lycéens vont être rejoints. Pour cette journée, une initiative est lancée dans plusieurs villes de France : celle d’occuper une place ou un bâtiment et d’y rester au moins la nuit voir plus longtemps… Pour nous il est important que les luttes se rejoignent et se renforcent. Nous luttons tous contre une même logique économique et gouvernementale. Occuper une place nous semble un bon moyen pour décaler les débats et les modes d’actions vers des perspectives plus riches comme cela a été le cas avec l’occupation de la ZAD. Nous pensons que le Comité Zad et Copain 35 peuvent avoir un rôle particulier dans cette occupation. Nous avons appris ces dernières années dans la lutte contre l’aéroport à deployer une force matérielle et logistique particulièrement précieuse et efficace. Nous souhaiterons imaginer comment nous pouvons participer à cette journée du 31 et à celles qui vont suivre. (par exemple, ramener de la nourriture, construire des cabanes, les banc construit pour le carnaval, ramener le tracto-bar, etc.)

– Le 17 mai aura lieu le procès en Appel du dernier carnavalier encore en prison (les deux autres ont été libérés vendredi). Et également debut mai, et le 7 juin auront lieu deux autres procès en appel suite à la manif du 22 fevrier 2014 à Nantes. Tous ces procès se déroulent à la cour d’appel de Rennes. Nous souhaitons penser avec tout le mouvement comment nous les soutenons, comment nous en faisons des moments de force pour parler de notre lutte et comment nous faisons preuve de solidarité.
L’AG du comité ZAD de Rennes aura lieu mercredi prochain à 18h00 au Soupirail 69 avenue aristide briand. (ne diffusez l’adresse que par mail)

Venez nombreux, nombreuses

……………………………….

Ici des photos du rassemblement de samedi

……………………………….

Texte diffusé ces jours-ci : L’avenir c’est maint’nant !

……………………………….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

 

Adresse à ceux qui se battent contre la loi travail.

La lutte contre l’aéroport à Notre-Dames-Des-Landes

avec le mouvement !

Le comité ZAD de Rennes a décidé de participer à la bataille contre la loi travail. Pour nous, l’analyse est simple : nous luttons contre les mêmes politiques, les mêmes logiques. Donc nous avons les mêmes ennemis, notamment le gouvernement Valls-Hollande. Leur politique forme un tout contre lequel nous devons lutter comme tel. Nous ne citerons ici que les pires de leurs exactions : La loi Macron, la loi sur le renseignement, l’État d’Urgence et sa constitutionnalisation, la déchéance de nationalité, l’ignoble politique migratoire dont l’expulsion de la jungle à Calais et les accords avec la Turquie, le meurtre d’un manifestant à Sivens (Rémi Fraisse) qui fait écho aux humiliations que la police nous fait subir quotidiennement, la reprise des expulsions sur la ZAD et la répression de ceux qui se sont opposés à la COP21.

Mais ne nous trompons pas, si aujourd’hui le PS, est une bonne cible c’est qu’il ne fait qu’appliquer ce qui gouverne à travers lui. La logique froide et calculatrice de l’économie. Celle qu’on ne questionne plus tellement elle s’est imposée au fond de chaque être, mais qui ne vise qu’à une seule chose : créer toujours plus de valeurs marchandes en transformant nos vies en flux et produits consommables. Ainsi, lorsqu’on entend « la gauche a réussi à réaliser ce que la droite à toujours rêver de faire », il faut comprendre qu’il y a une mécanique plus forte que les fausses valeurs des partis de gauche ou de droite. D’ailleurs c’est bien au nom de la « Nécessité » face à la « Crise » qu’ils justifient et appliquent chacune de leurs mesures. Et encore, justifier est un mot bien faible, car leurs discours ne s’apparentent plus, en fait, qu’à un chantage.

Nous pensons que lorsqu’on lutte contre le projet d’aéroport à Notre-Dames-des-Landes c’est à cet ordre du monde que l’on s’oppose et qu’il en est de même quand on se bat contre la loi Travail. C’est pourquoi il nous paraît évident de faire en sorte que nos mouvements face front ensemble. Qu’ils s’enrichissent et qu’ils s’alimentent mutuellement. Depuis le Comité Zad de Rennes, nous luttons non seulement contre le projet d’aéroport, contre la logique qui à fait naître le projet et qui tente de l’imposer mais aussi pour ce qui se vit sur la Zad. Nous soutenons et nous voulons faire vivre à Rennes ce que l’occupation de la ZAD a permis, aussi bien en terme d’organisation qu’en terme de vie collective.

Le 26 mars, les habitants historiques de la Zad seront juridiquement expulsables. Cette journée est donc l’occasion de marquer une fois de plus notre détermination face au gouvernement contre le projet d’aéroport et pour la Zad. Le comité organise à Rennes une cantine de soutien le samedi midi place Saint-Michel pendant laquelle des prises de paroles auront lieu, afin de rendre audible et tangible la convergence des luttes en ce moment à Rennes.

Nous proposons au mouvement contre la Loi El Khomri de prendre part à ces prises de paroles, à cet événement. Face à la mauvaise farce capitaliste, la réunion des opposants ainsi que leur détermination doit faire notre force !

le texte au format tract :

Le comité ZAD Rennes lance un appel à témoignage pour rendre compte des nombreux blessés par les armes de la police. Le préfet lui-même annonce 30 tirs de balles en caoutchouc (type flashball) mais 0 blessés du côté des manifestants… Alors même qu’il en rajoute sur le niveau de violence du Karnaval, relayé par certains articles de presse (Rennes aurait été saccagée et les affrontements avec la police ultraviolents, pourtant le seul flic ayant obtenu une ITT, d’un jour, s’est présenté en pleine forme à la barre du tribunal.

comitezadrennes@riseup.net

*

ici, premiers témoignages réunis (pdf), d’autres suivront :

Krnaval du 6 février 2016 à Rennes,

des victimes des violences policières témoignent

&

Sur le site Lundi matin : Excellent récit et images du banquet-karnaval de samedi :

Carnaval à Rennes : l’équipe bleue disqualifiée

Samedi 6 février à Rennes se tenait un carnaval « pour la victoire de la Zad et contre l’état d’urgence ». Un millier de carnavaliers déguisés se retrouvaient pour un banquet au cœur du centre-ville. Chars, déguisements, tracteurs, tout était prêt pour une après-midi festive… jusqu’à ce que surgisse l’équipe bleu marine.

Quelques participants ont écrit à lundimatin afin de donner leur version déroulement de la journée.

…………………………………………………

Un récit (parmi d’autres) du Krnaval du 6 février 2016 :

Karnaval : La police tape brutalement dans le tas !

…………………………………………………

 

NEW NEW NEW!!!!!!!! photos de la manif du 25 janvier suite au rendu du procès.

…………………………………………………

 

Pour nous joindre, nous communiqué des infos, ou être inscrit sur la mailing-list du comité :

courriel : comitezadrennes chez riseup point net


arton3188-9c57cET À GARDER EN TÊTE…